Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Bilan des cultures mondiales des OGM 2009

PARUTION DU RAPPORT DE L'ISAAA - Février 2010

Après 14 années de commercialisation, lesOGM atteignent 8,9% des cultures mondiales. Ces OGM sont toujours répartis seulement en4 plantes (soja, maïs, coton, colza) dont les 2 premières totalisent 83% de l'ensemble, malgré les nombreuses autorisations de cultures non exploitées. Ces OGM sont pour la totalité des plantes à pesticidesmodifiées soit pour tolérer un herbicide, c'est-à-dire absorber un désherbant comme le Roundup sans mourir (62,4%), soit pour fabriquer un ou deux nouveaux insecticides (21,4%), ou les deux à la fois. Les autres promesses ne sont pas tenues. Le continent américain regroupe 89% de toutes les surfaces d'OGM, ou 97% des OGM alimentaires, hors coton indien et chinois. En Amérique, les OGM ne sont ni étiquetés, ni évalués plus de trois mois sur la santé des mammifères avec analyses de sang avant autorisation, et souvent plus du tout, ils se diffusent ainsi plus facilement. En Europe, au contraire, on trouve moins de 0,2% des OGM, surtout en Espagne.

Nous déplorons qu'un organisme comme l'ISAAA commence son compte-rendu en affirmant que "Les cultures OGM et leur contribution vitale à l'atténuation de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition" en citant un Prix Nobel de 1970, alors que ces OGM ont nourri depuis le début essentiellement les porcs, vaches et poulets des pays riches.

English version "CULTIVATED GMOs IN THE WORLD 2009 (from ISAAA)"

Lire la suite...

http://www.criigen.org/SiteFr//index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=58&Itemid=77

ogm cultures dans le monde

ogm-superficies-mondiales.jpg

Les autorisations européennes

Quels sont les OGM autorisés dans l’Union européenne ?

Les autorisations européennes sont délivrées pour un usage précis. Il peut s’agir d’autorisation relative à la mise en culture, à l’alimentation humaine, à l’alimentation animale, à l’importation ou à la transformation. Certaines autorisations concernent les cinq usages.

Au 2 mars 2010, sont donc autorisés :

1. A la culture :


Maïs Mon810, de Monsanto, résistant à un insecte
Pomme de terre Amflora, de BASF, teneur en amidon modifiée

2. A l’alimentation humaine et / ou animale :


Pomme de terre Amflora, de BASF, teneur en amidon modifiée (animale, humaine si <0,9%)
Maïs Mon810, de Monsanto, produisant un insecticide
Maïs T25, de Bayer, tolérant un herbicide
Maïs 1507, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs 1507*NK603, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs 59122, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs Bt11, de Syngenta, insecticide
Maïs doux Bt11, de Syngenta, insecticide
Maïs Ga21, de Syngenta, tolérant un herbicide
Maïs Mon863, de Monsanto, insecticide
Maïs Mon863*Mon810, de Monsanto, insecticide
Maïs Mon863*NK603, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs Mon863*NK603*Mon810, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs NK603, de Monsanto, tolérant à un herbicide
Maïs NK603*Mon810, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Coton Mon 1445, de Monsanto, tolérant un herbicide
Coton Mon 15985, de Monsanto, insecticide
Coton Mon 15985*Mon 1445, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Coton Mon 531, de Monsanto, insecticide
Coton Mon 531*Mon 1445, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Coton LL25, de Bayer, tolérant un herbicide
Colza T45, de Bayer, tolérant un herbicide
Colza GT73, de Monsanto, tolérant un herbicide
Colza Ms8*Rf3, de Bayer, stérilité mâle et tolérant un herbicide
Soja Mon GTS 40-3-2, de Monsanto, tolérant un herbicide
Soja A2704-12, de Bayer, tolérant un herbicide
Soja Mon89788, de Monsanto, tolérant un herbicide
Betterave H7-1, de KWS Saat AG et Monsanto, tolérant un herbicide

3. A l’importation et la transformation :


Maïs Mon810, de Monsanto, insecticide
Maïs 1507, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs 1507*NK603, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs 59122, de Pioneer, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs Ga21, de Syngenta, tolérant un herbicide
Maïs Mon863, de Monsanto, insecticide
Maïs NK603, de Monsanto, tolérant à un herbicide
Maïs Mon863*Mon810, de Monsanto, insecticide
Maïs Mon863*NK603, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs Mon863*NK603*Mon810, de Monsanto, insecticide et tolérant un herbicide
Maïs Bt11, de Syngenta, insecticide
Colza GT73, de Monsanto, tolérant un herbicide
Colza Ms8*Rf3, de Bayer, stérilité mâle et tolérant un herbicide
Coton LL25, de Bayer, tolérant un herbicide
Soja Mon GTS 40-3-2, de Monsanto, tolérant un herbicide
Soja A2704-12, de Bayer, tolérant un herbicide
Soja Mon89788, de Monsanto, tolérant un herbicide
Œillet 123,2,38, de Florigène, couleur modifiée

http://www.infogm.org/spip.php?article3438

Quelles sont les plantes génétiquement modifiées autorisées en France et sous quelles conditions ?

 

Les plantes et les produits génétiquement autorisés à la mise sur le marché relèvent soit :

 

 

 

de la directive 2001/18/CEoude l’ancienne directive 90/220/CE

 

 

du règlement 258/97

 

 

du règlement 1829/2003

Les autorisations de mise sur le marché sont délivrées pour des usages précis. Ainsi, certains OGM autorisés en alimentation humaine ou animale ne sont pas autorisés à la mise en culture. Dans ce cas, ils peuvent être importés mais pas produits dans l’Union européenne.


1. Sont autorisés pour la culture commerciale:

 

 

-

le tabac " ITB-1000-0X " de la société SEITA tolérant à un herbicide. À noter que la culture de ce tabac n'a pas été développée ;

-

le maïs Bt-176 de la société Novartis tolérant à la pyrale et à un herbicide ;

-

le maïs MON 810 de la société Monsanto tolérant à la pyrale (la commercialisation des semences de 6 variétés obtenues à partir de ce maïs est autorisée) ;

-

le maïs T 25 de la société AgrEvo tolérant à un herbicide ;

-

deux variétés hybrides de chicorée, obtenues à partir de lignées mâles stériles et tolérantes à un herbicide, mises au point par Bejo-Zaden (le légume n'est pas autorisé pour l'alimentation).

La commercialisation des semences de ces OGM est subordonnée à l’inscription de variétés au catalogue national des espèces et variétés. A noter qu’aucune variété issue de la transformation T25 n’a été inscrite à ce catalogue.
L'autorisation de commercialisation des variétés de maïs génétiquement modifié est accordée pour une durée de 3 à 10 ans. Cette autorisation est assortie de mesures de suivi ("biovigilance") de l'utilisation des semences afin d'évaluer les effets éventuels des cultures sur l'environnement (apparition de pyrales résistantes à la toxine Bt, effets sur les populations d'insectes et sur les bactéries du sol) et de suivi de la consommation par les animaux du maïs ainsi produit (évolution de la flore digestive en particulier en ce qui concerne le caractère de résistance à l’antibiotique ampicilline). Un comité de biovigilance a été mis en place à cet effet dès mars 1998. Il réunit des experts scientifiques et des représentants de la société civile.


2. Sont autorisés pour la production et la commercialisation de fleurs coupées :

Des œillets à coloration modifiée ou présentant une tenue en vase prolongée mis au point par la société Florigène.


3. Sont autorisés pour la filière de l'alimentation humaine

Cinq OGM en tant que tels sont autorisés en alimentation humaine : il s’agit des maïs doux Bt11, NK603, GA21, MON863 et 1507.

De plus, de nombreux produits dérivés peuvent être mis sur le marché :

 

 

-

 

ingrédients(1) dérivés du soja RoundupReady (lignée 40-3-2) ;

 

-

 

ingrédients dérivés des maïs Bt11, Bt176, MON810, T25, NK603, GA21, MON863 et 1507 ;

 

-

 

huiles obtenues à partir des colzas MS1, MS8, RF1, RF2, RF3 et leurs hybrides ainsi que les huiles obtenues à partir des colzas Topas 19/2 et GT73 ;

 

-

 

huiles obtenues à partir des cotons 531 et 1445.

 

De nombreux additifs et arômes obtenus à partir d’OGM, produits qui ne faisaient l’objet d’aucune autorisation spécifique au regard de la caractéristique OGM dans le précédent dispositif réglementaire, ont été notifiés à la Commission et peuvent être mis sur le marché. La liste exhaustive des produits ainsi notifiés est disponible sur le site Internet de la Commission européenne à l’adresse suivante :

http://europa.eu.int/comm/food/dyna/gm_register/index_en.cfm

Pour l’alimentation humaine, cette disposition concerne les additifs et arômes dérivés du colza T45 et des cotons MON531, MON 1445 et MON 15985, produits qui peuvent donc être commercialisés.


4. Sont autorisés pour la filière de l'alimentation animale

Le soja RR, les maïs T25, Mon810, Bt11, Bt176 et 1507 sont autorisés en alimentation animale.

Les produits dérivés de différents maïs, colzas, et cotons génétiquement modifiés sont également autorisés en alimentation animale, qu’ils soient commercialisés sous forme d’OGM (graines) ou d’aliments (tourteaux ou corn gluten feed par exemple).

Les aliments pour animaux dérivés d’OGM ne faisaient pas l’objet de procédure spécifique d’autorisation avant l’application du règlement (CE) n°1829/2003. Ainsi de nombreux aliments dérivés d’OGM, en plus de ceux cités ci-dessus, ont été notifiés à la Commission et peuvent être mis sur le marché. La liste exhaustive des produits ainsi notifiés est disponible sur le site Internet de la Commission européenne à l’adresse suivante :

http://europa.eu.int/comm/food/dyna/gm_register/index_en.cfm

(1) Par ingrédients, on entend : farine, semoule, amidon… ainsi que les additifs et arômes.

 

http://www.ogm.gouv.fr/savoir_plus/fiches/fiche17.htm

Partager cette page

Repost 0
Published by